• Seul(e)

    Lorsque l’on est dans une situation de handicap, on ne voit pas la vie comme tout le monde.

    Quand on se trouve diminué, par exemple paraplégique, on a la sensation d’être rejeté, puni, isolé, seul au monde.

    On demande juste de la tendresse, de l’écoute, une main tendue pour nous diriger, nous rassurer…

    Mais souvent, on a la sensation de demander la lune…

    L’évolution en technologie, en virtuel, et autres… On ne peut applaudir !

    Mais lorsque nos appareils tombent en panne, là, on s’aperçoit que ceux-ci nous manquent cruellement.

    Surtout, lorsque les personnes, handicapées ou non, dépendent d’elle.

    Aujourd'hui, si on demande de rétablir une ligne téléphonique, on est considéré comme égoïste, parce que, soit disant, on fait jouer le statut handicap pour passer en priorité.

    Mille excuses si ces personnes sont humaines, si elles ont peur, si elles paniquent, comme tout autre être humain peut le ressentir lorsqu’il se sent seul au monde.

    Pourquoi les considérer comme des êtres égoïstes, personnels ???

    Alors quelles ne demandent qu'une chose : être reliées au monde extérieur…

    Il est difficile de faire l’autruche, lorsque l’on vit à l’instant T la situation.

    À toutes les personnes, quelles soient handicapées ou non, mais vivant seules, qui n’osent pas crier « À l’aide », quand elles ne peuvent plus communiquer, soit par téléphone, soit par le biais d’internet, on va faire le reproche de n’avoir pas osé !

    Et lesquelles osent, on les considère comme des personnes impatientes, trop exigeantes !

    Du coup, elles se sentent perdues… Et se renferment sur elles même ! S’isolent…

    N'est-ce pas humain ?

    Soleilvie

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :